Muses

Parfois, l’idée d’un tableau vient d’un lien, d’une personne vivante, homme ou femme. Curieusement, les arts sont sexistes dans ce domaine : toutes les muses sont féminines. Pourtant, j’ai eu des muses masculins (Voir par exemple Stéphane, l’homme à la cigarette) ou Régis, qui a posé pour mon premier portrait en 1988.

Mais ces temps-ci, j’ai deux muses bien féminines : Lily Sly et Claire. La première aime regarder par la fenêtre, la seconde se promène dans des espaces imaginaires où elle descend des escaliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.