Lieux (avec escaliers)

Le grand portail, acrylique sur toile, 100 x 100 cm

 

Du Fond du parc, huile sur toile 100 x 50 com

 

Fantaisie, acrylique sur toile, 140 x 70 (à la manière d’Hubert Robert)

 

Détail de Fantaisie

 

Conversation, acrylique sur toile, 140 x 70

 

Le petit escalier (acrylique et huile sur toile, 20 x 20, vendu)

 

La Grande envolée, acrylique sur toile, 140 x 70. Une version étendue de L’Envolée
Une version étendue de l’Envolée (vendu)

 

Le Marque page, acrylique et huile sur toile, 120 x 40.

 

Upside Down, acrylique et huile sur toile 80×40

 

Matinale, acrylique et huile sur toile 80×40 (vendu)

 

L’envolée, acrylique et huile sur toile 80×40 (vendu)

Triptyque, Réflexion, Matinale, L’envolée

 

 

Réminiscence 2 50x50

Réminiscence 2 (Claire dans l’escalier), acrylique et huile sur toile, 50 x 50 (disponible)

 

Le jeu de go, de l’autre coté du couloir sombre, acrylique et huile sur toile, 65 x 50

 

L'inconnu dans le jardin

L’Inconnu dans le jardin (le couloir sombre 1)acrylique et huile sur papier aquarelle marouflé sur toile 65×50. (disponible)

 

Sorti des souterrains, acrylique et huile sur toile 50×50 (vendu)

 

Ainsi parlait Zarathoustra, huile sur toile, 120 X 40 (disponible)

Cinq paysages pour Elise

Ces cinq petits paysages ont été exécutés pour une amie qui avait besoin de « paysages féériques » pour un film. Leur particularité est d’être peints à l’acrylique sur un fond doré.

De gauche à droite :  L’étang au crépuscule (acrylique et huile sur toile, 46×33)

Eau forte (acrylique et huile sur toile, 46×33)

Monrepos (acrylique et huile sur toile, 46×33)

Les Bouleaux bleus (acrylique et huile sur toile, 46×33)

En attendant l’orage (acrylique et huile sur toile, 46×33)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

WP_20160813_08_15_57_Pro

Via dei Dauni, acrylique et huile sur carton toilé, 70 x 50

 

Claire à la fenêtre 50x70

En attendant l’orage, (Claire et son double), acrylique et huile sur carton toilé, 70 x 50 (disponible)

 

Toits de Paris 65x45

Toits de Paris, 17 rue Chaptal,  acrylique sur papier marouflé sur toile, 65 x 45 (disponible)

 

Luxembourg 55x38

Vision imaginaire du Luxembourg, huile sur toile, 55 x 38 (disponible)

 

sous bois 40x30

Sous-bois, huile sur bois, 40 x 30 (vendu)

 

Siracusa 70x125 Acrylique et huile sur toile

Siracusa, Acrylique et huile sur toile, 125 x 70 (disponible)

 

Autre crépuscule 115x64

Autre crépuscule, acrylique sur bois, 115 x 64 (vendu)

 

Auvergne, tryptique 73x120

Triptyque auvergnat, acrylique et huile sur bois, 120 x 73 (disponible)

 

D'après Hopper 1 50x50

Extérieur : gare avec une jeune fille à la fenêtre (d’après Hopper 1), acrylique sur papier, 50 x 50. (disponible) Cette oeuvre forme un diptyque avec celle-ci

 

Genova 20x40

Genova, vue du couvent Santa Maria di Castello, huile sur toile, 40 x 20 (vendu)

 

Ponte Vecchio 50x25

Firenze, vue du Ponte Vecchio, huile sur toile, 50 x 25 (vendu)

 

 

3 Comments

  1. SAINT MARCEL

    bonjour,
    je viens de voir rapidement votre site après avoir reçu une invitation pour votre expo rue de Rome, à laquelle je ne pourrai me rendre, puisque j’habite Annecy.
    Vos sujets sur Saint-Denis m’ont beaucoup plu, de même que le triptyque auvergnat et bien d’autres. je n’ai pas encore tout regardé !
    Je peins aussi, plutôt aquarelles et carnets de voyage, pour mon plaisir… passion qui a débuté .. à la légion d ‘honneur que j’ai quittée en 1964 je crois.
    J’adorais cette salle de dessin, notre professeur m’avait initiée à l’huile et nous autorisait à venir pendant les récrés… ce sont mes meilleurs souvenirs de cette période.
    Vous souvenez-vous de son nom ?

    Cordialement.
    Marie-Christine SAINT-MARCEL (nom de jeune fille CARBILLET)

  2. Claire Crépin-Ignatovitch

    Magnifiques souvenirs de mes années L.H. Et l’on redescendrait quatre à quatre toutes les marches de ces splendides escaliers plus vrais que nature. Merci.

    1. Odile Moreau

      Au passage, bonjour à Claire Ignatovitch que je n’ai pas revue depuis 1981. Jamais je n’aurais cru que je rêverais un jour sur une vue de la L.H. Les bâtiments étaient incontestablement magnifiques mais c’est tout. Ici il y a le soleil, la poésie, le rêve, et pas seulement dans les escaliers de la Légion. J’aime beaucoup. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *